Port Vauban, chronique d’un désastre à Antibes – Episode 5 – Etat des lieux

Cinquième et dernier épisode (état des lieux) d’une série qui couvre toute la semaine du 6 au 10 Décembre 2021 pour presque tout savoir et essayer de comprendre pourquoi les usagers plaisanciers et professionnels du port Vauban à Antibes expriment régulièrement leur désarroi voire leur colère. Virés, évincés, exclus.

Pour que demain 11 Décembre à 11h devant l’entrée de la Gravette, nous soyons nombreux, plaisanciers, professionnels, antibois, à demander un port Vauban pour tous.

Si certains pensent qu’il y a des erreurs dans les lignes suivantes, ont des questions, ou ont besoin de clarifications, ne pas hésiter à les rapporter par email à vauban@clupp-riviera.fr.

Les bateaux à la casse, des bateaux vendus, des bateaux qui coulent, des places de port en moins pour les antibois, des antibois qui cherchent une place de port loin de leur domicile, les professionnels au chômage, le quai des milliardaires inaccessible, des milliardaires qui ne viennent plus, des pêcheurs qui se demandent s’ils vont pouvoir rester sur leur quai, …

En faut-il encore, pour montrer à quel point un projet, dont la démesure encore incompréhensible à ce jour, impacte toutes les catégories d’usagers du port, et les antibois.

Quelques témoignages finiront de dépeindre le désastre :

il y a peu j’ai vu au chantier naval un retraité pleurer discrètement en récupérant sur sa barque destinée à la casse quelques pièces d’accastillage . il ne pouvait plus payer sa place… moi je peux encore payer mais pour lui je serai présent samedi 11

Nous n’étions pas contre de subir une augmentation afin de contribuer à la modernisation du Port mais des augmentations démesurées non, c’est un véritable scandale.Cela s’appelle du raquete pur et simplement. Nos bateaux sont invendables, j’ai vu de mais yeux des gens du Port avec 40 ans d’ancienneté avec les larmes aux yeux.

Nos clubs (APPA, SRA etc..) sont des Clubs populaires dans le bons sens du terme. Comment imposer, même pour des associations un triplement du prix des places. Dans le même temps le quai des milliardaires n’est plus accessible a la promenade, les grands yachts ont disparu !

Les anciens de mon pontons vendent leurs bateaux petit à petit, et en discutant avec ceux qui résistent les augmentations finales finiront de les faire fuir. Pour ma part je suis actif et pourrai malgré tout résister encore quelques années mais quand mes voisins qui sont la depuis plus de 20 ans me disent qu’ils finiront par couler leurs bateaux car ils ne pourront pas se permettre de payer les loyers abusif demandé par vauban21 ça me révolte

A deux ans de ma retraite, pendant laquelle j’avais pensé depuis 20 ans avoir enfin le temps bientôt de réellement profiter de mon petit voilier, c’est tout le projet d’une vie qui, pour moi, a été saccagé

coulé…
Partis…

Ajoutez enfin ce dont aucune autorité ne veut parler : 20 millions d’euros de deficit cumulé depuis 2017… qui seront payés par qui, à part les antibois ?

Un désastre social, pour des intérêts économiques discutables, qui finiront en désastre économique ! Sauf peut-être pour ceux qui ont pris part à l’organisation. Ce qui est pris est pris. A moins que la justice ne les rattrapent.

Laisser un commentaire