Commentaires des comptes du port Vauban à Antibes – 2023

Comme chaque une petite mise à jour des comptes du port Vauban à Antibes, exploité par la société Vauban 21 en délégation de service public (pour rappel l’état des comptes qui avait été fait en Août 2022). Les éléments factuels de source publique, pour qui les demandes, font ressortir les éléments suivants :
– un premier résultat positif , essentiellement lié à la fin des 730 amodiations, mais inférieur aux attentes
– 49 nouveaux contrats de garanties d’usage signés sur la plaisance et le yachting, ce qui monte le total à 225… Loin des 800 commercialisations souhaitées en 2018)
– un total de produits espéré de CGU en augmentation de 10M€, soit à 209M€ pour la totalité de la DSP restant à courir jusqu’en 2042

Pour rappel, des abandons de comptes courant d’associé avec clause de retour à meilleure fortune pour plusieurs millions d’euros sont toujours à rembourser.
Et la ville a déjà remboursé les 3/4 de la caution, à mettre au regard de la réalisation des travaux d’investissements prévus par le contrat (qui seraient donc déjà à moitié réalisés). Jugez vous même : vous croyez vraiment que près de 80M€ d’investissements ont été réalisés sur le port depuis 2018 ?

Enfin, 2 petits couacs en 2023, en attendant peut-être un 3e :
– la résiliation d’un contrat de garantie d’usage sur le quai de très grande plaisance…
– le projet de parking semi-enterré sur l’esplanade verte du 11 Novembre, qui comptait pour plus de 20M€ dans les fameux 135M€, vraiment enterré : ici

Certains diront : mais alors, s’il n’y a pas autant d’investissement que prévu, les prix ne devraient pas être si élevés… Parce que sinon, où va le pognon ?

Choc sur les tarifs du port Vauban à Antibes

Des plaisanciers du port Vauban à Antibes ont eu le plaisir de recevoir une notification selon laquelle les places de port de catégories A à NO bénéficieraient d’une remise tarifaire exceptionnelle.

Du coup, l’explication présentée étant l’inflation, il était normal de voir si tous les petits plaisanciers d’Antibes bénéficieraient d’un coup de pouce.

La réponse de Gallice 21, que vous pourrez lire ci-dessous, fait envisager 2 questions :

1- est-ce que les seuls à bénéficier de cette disposition sont les plaisanciers de V21 qui sont locataires dont les tarifs augmentent progressivement entre 2019 et 2026 ? (pannes flottantes et associations)

2- et du coup, est-ce que V21 va se rattraper plus tard quand l’inflation aura baissé ?… En gros n’est ce qu’une pause dans le lissage de l’augmentation ?

Et 3- (parce que, même délégué, le service portuaire reste d’autorité publique) où est la décision municipale ? (qui permettrait d’y voir plus clair… normalement)

La réponse de Gallice 21 :

 »  (…) nous vous confirmons que le port Vauban a bien réalisé une réduction tarifaire des contrats annuels pour certaines catégories de navire.

Dans le cadre des obligations de son contrat de Délégation de Service Public liant le port Vauban à la Ville d’Antibes, il est prévu un lissage annuel des augmentations tarifaires variant entre 23% et 27 % en plus de l’indexation annuelle tarifaire. Pour 2023, en raison d’une indexation importante, le port Vauban a consenti exceptionnellement une réduction tarifaire pour certaines catégories de navire.

Nous vous précisons que le port Gallice n’a pas ces mêmes obligations tarifaires dans son contrat de DSP. Seule l’indexation annuelle est applicable sur les tarifs et redevances. Pour cette raison, le port Gallice n’a pas prévu de revoir la tarification des contrats annuels 2023. (…) »

La mairie d’Antibes a compris que le port Vauban n’est pas privé !

C’est pas parce qu’on signe une Délégation de Service Public que ledit service devient privé… Le jeu du « c’est pas de ma faute, parlez en au délégataire du port Vauban » est terminé.

Il est probable que les courriers au maire, copiés à monsieur le préfet et l’action de Février 2022 ont eu pour effet de rappeler au maire ses obligations. Il est l’autorité portuaire.

Autrement dit, c’est avec lui que se décident les tarifs annuels (en conseil portuaire) et les accès ici ou là… Ce second point intéresse particulièrement les antibois et les touristes qui déplorent n’avoir jamais entendu le maire expliquer pourquoi le quai des milliardaires est inaccessible.

L’arrêté ci-dessous qui fixe le plan de mouillage du port Vauban. Le plan en dernière page permettra à ceux qui connaissaient le port de déterminer si oui ou non la moyenne de taille des navires augmente.
En tout cas c’est ce que les visiteurs occasionnels à Antibes ont remarqué. « Moins de charme » apparemment.

Elections prochaines parmi les plaisanciers du port Vauban à Antibes

Si tout est bien respecté, l’élection des délégués du CLUPP (Comité local des usagers permanent du port) du port Vauban au Conseil portuaire de la ville d’Antibes aura lieu cette année vers le mois d’Octobre ou peut-être même avant.

Il est donc conseillé à toutes celles et ceux qui ont un CGU ou un contrat de location de plus de 6 mois, de demander à Vauban 21 de vous inscrire au CLUPP.

La mairie restant l’autorité portuaire, c’est elle qui organisera le processus électoral. Vous recevrez donc, de la mairie un appel à candidater (unissez-vous derrière un(e) ou 2 ou 3…), puis vous recevrez la liste de candidats et la date du vote.

Etre au délégué du CLUPP au conseil portuaire, ça veut dire participer une ou 2 fois par an à une réunion avec la mairie, notamment pour ce qui concerne les évolutions tarifaires !

Pour rappel cette publication utile 

… ainsi que la situation au sortir des dernières élections en 2018

Faites passer !

Triste fin pour un combat juste au port Vauban à Antibes

J’ai passé du temps ces dernières années à collecter des informations et documents pour tenter de comprendre les détails du contrat signé entre la Mairie et Vauban 21, et tenter de contrer les méthodes qui ont déjà conduit beaucoup à être dépossédés d’une part de loisir partagé, et vont encore conduire à la destruction de la culture maritime d’Antibes. Triste fin de petite plaisance dans le plus gros port d’Antibes

Avec la fin toute proche de mon gros pointu qui aurait eu 60 ans en 2023, une première page qui se tourne. Même si la relation avec Vauban 21 n’est pas rompue puisque j’ai encore une affaire judiciaire avec eux, concernant la contestation des tarifs et conditions générales de ventes appliqués aux plaisanciers du port Vauban depuis 2017.

Aujourd’hui, tous ceux qui veulent encore se battre, y-compris les associations, peuvent bien sûr solliciter ma connaissance du sujet.

Grâce à google en tapant « Eric Ducatel Port Vauban ». Vous y trouverez des moyens de me contacter.

D’ailleurs, j’invite la SRA, l’APPA, l’ECCM, Lou Bateou, Lou Denti (voire même l’ISCAV, qui sait…) à unir leurs moyens pour organiser conjointement et régulièrement des « Infos ponton », qui permettront les débats plutôt que les rumeurs.

Enfin, pour ceux que les navires anciens intéressent, rendez-vous avec l’association Aventure Pluriel (https://www.aventurepluriel.frhttp://www.bateaupartage.fr/) et ses bateaux partagés (dont certains sont au quai du patrimoine, quai longtemps proposé mais mis en place un peu tard, quand beaucoup des vieux bateaux étaient détruits ou partis).

Finalement, le partage (de bateau y compris) n’est-il pas l’apanage des plus pauvres, parce qu’il est justement une solution à l’appauvrissement peut-être…

Fin de vie ?

Port Vauban – 70 plaisanciers rassemblés ce samedi 2 avril 2022

Environ 70 plaisanciers étaient réunis hier sur le port Vauban à Antibes autour des explications de Mr Galli, référent de l’association Anticor pour les questions portuaires.

Jean Galli a présenté les constats sur lesquels le parquet a décidé de déclencher les enquêtes préliminaires. Il s’agit notamment pour le parquet de décider s’il y a lieu de transformer les signalements en procès. Factuellement, il a été constaté que le délégataire a mis en oeuvre des garanties d’usage a posteriori de l’attribution, et très rapidement, et ce alors qu’il n’en avait pas l’intention selon le contrat de délégation de service public. Que le produit de ces contrats n’est pas intégralement destiné à l’infrastructure portuaire, mais finance la ville. Ces 2 points étant très questionnables.
Certains ont ajouté le fait qu’il est tout de même étrange que les signataires de ces contrats ne verront peut-être jamais l’infrastructure nouvelle qui leur a été promise, autrement dit qu’ils auront eu une place « en travaux » pendant la durée de leur garantie d’usage.

Les plaisanciers ont ensuite pu échanger sur les nombreux incidents de gestion dont ils se disent victimes depuis 5 ans, qu’ils contestent mais qu’ils sont forcés de subir.
Ces incidents de gestion aboutissent pour la plupart à une situation conflictuelle dont Vauban 21 tire partie en mettant finalement les usagers face au risque financier d’actions judiciaires. La plupart renonce à défendre leur droit, et jettent ainsi l’éponge en pliant sous le rouleau compresseur, ou en quittant le port si cela leur est possible (les listes d’attentes sont longues dans les autres ports).

Nathalie Grilli, conseillère municipale déléguée aux ports, invitée au même titre que le maire, était présente. Et elle en a été remerciée. Elle a semblé attentive aux « incidents de gestion » rapportés par les plaisanciers.
Madame Grilli a bien voulu prendre la parole pour opposer le point de vue de la municipalité à celui de Mr Galli sur la question des garanties d’usage. Toutefois la question des conséquences possibles des procès qui pourraient découler des enquêtes préliminaires en cours n’a pas été répondue…
Il lui a été rappelé que Jean Leonetti, maire d’Antibes, n’avait pas répondu précisément aux questions (pourtant précises) qui lui ont été posées par 200 personnes en Février.

A relever par ailleurs, ce rassemblement a permis de nouer des contacts entre Anticor et des personnes intéressées aux questions portuaires sur les ports de Villeneuve-Loubet et Golfe Juan. Il est ainsi question de créer un réseau des usagers des ports de la côte d’azur, dont l’objectif premier serait de contribuer à s’assurer du respect des réglementations relatives à la gestion des infrastructures portuaires, qui sont des services publics. 

Les représentants du délégataire de service public, la société Vauban 21 n’ont pas répondu présents malgré l’invitation.
Accessoirement, il est dommage que les groupes d’opposition siégeant au conseil municipal, invités, n’étaient pas présents.

Viendriez-vous au « café ponton » organisé par Vauban 21 ce Vendredi 8 Avril à 9h30 à la capitainerie ? Si oui, envoyez le formulaire ci-dessous. Si on est plus de 10, on ira ensemble.

Listes d’attente dans quelques ports des alpes-maritimes

Très difficile d’avoir l’information. Un bon point pour la ville de Cannes qui a visiblement imposé une publication automatique de l’information, en toute transparence donc.

Toujours en attente du retour de nombreuses capitainerie. Relancées pourtant. Une nouvelle fois, Vauban 21 se démarque puisque la première réponse est que ce port n’a pas de liste d’attente… Vous bondissez sûrement en lisant ça !
J’ai rappelé qu’on nous a pourtant demandé de nous y inscrire l’an dernier… J’ai été dirigé vers l’espace client pour savoir ma position à moi, mais rien de plus.

Bref, la question est de savoir où vont bien pouvoir migrer tous ces pauvres plaisanciers pris à la gorge par Vauban 21, qui abuse donc visiblement d’une position fort favorable. Sachant qu’il faut attendre 5 ou 6 ans pour une place ailleurs, on est coincés à devoir payer.

Comment lire le tableau ci-dessous : Par port, et par catégorie, on y lit l’année d’inscription du prochain à obtenir une place, et le nombre de personnes en attente.
Par exemple : Au Moure Rouge, pour un bateau de catégorie E, le prochain a avoir une place s’est inscrit en 2015, et il sont 135 à attendre.

Palmarès des ports, des prix variés

L’exercice vaut ce qu’il vaut, mais méritait d’être tenté et partagé.

Ce tableau est un état des lieux des tarifs publics des places de port dans la région de Théoule à Villefranche pour des tailles de navires inférieures à 12m. On omet de considérer le coût des services tels que l’électricité, l’eau ou encore le stationnement, même s’il y aurait beaucoup à dire sur ce sujet là !

Ceux qui, à Cannes, Nice, et Golfe Juan, continuent à bénéficier de tarifs avantageux qu’ils ont réussi à garder face à la CCI, seront peut-être surpris de la cherté. Egalement surpris seront les autres à Antibes Vauban notamment, qui bénéficient d’une des 393 places auprès des associations. Mais ces derniers vont déchanter en 2022, avec les évolutions tarifaires.

N’hésitez pas à nous contacter si vous découvrez une erreur.

Les usagers du port ont des droits !

Contrairement à ce que des dirigeants locaux veulent laisser croire, sans doute pour mieux gérer leur pouvoir, les usagers des ports maritimes ont des droits. Ils sont institués par le code des transports.

Pour connaître les 3 délégués du CLUPP qui siègent au conseil portuaire depuis 2018, voir ici.

Les représentants au conseil portuaire

Il en a fallu du temps pour récupérer cette information sur le résultat des élections au conseil portuaire.
Les représentants des usagers du port au conseil portuaire (instance présidée par le maire) sont 3 titulaires et 3 suppléants.
Il y avait de nombreux candidats, trop disséminés. Les premiers arrivent avec 14 voix sur 95 votants !

En tout cas, les délégués du CLUPP qui siègent habituellement au conseil portuaire sont Mr Luquet de Saint Germain, Mr Escapin, et Mr Buonomo… Alors si vous avez des questions …

Ci dessous l’arrêté municipal de 2018 désignant les membres.